Merci !

Tayere fraynd,

En cette période tout à fait exceptionnelle, avec son lot d’angoisses et d’incertitudes, la culture yiddish a été, pour nous toutes et tous et au-delà de la distance physique, un lien, un point commun qui nous a permis de nous retrouver.

Nous aimerions donc remercier très chaleureusement :

  • Tous les enseignants qui ont continué de donner leurs cours sur la plateforme Zoom ;
  • Tous les chercheurs et enseignants du monde entier, qui ont animé des séminaires de yiddish de haut niveau ;
  • Tous les conférenciers, qui ont accepté au pied levé de donner une conférence, que ce soit en français, en anglais, ou en yiddish ;
  • Tous les animateurs et animatrices d’atelier qui ont déployé des trésors d’inventivité pour adapter leur activité au net ;
  • Mais aussi, tous les étudiants qui, semaine après semaine, séminaire après séminaire, ont répondu présent. Tous les amoureux du yiddish, ou les simples curieux qui, du monde entier, sont « venus », qui à une conférence, qui à un cours, qui à un concert, qui pour une visite sur le site « La culture yiddish à la maison/Heymisher yidish-tsenter ».
  • Enfin, toutes celles et ceux qui, de près ou de loin, ont rendu cet échange possible. Ils se reconnaîtront, qu’ils soient tous remerciés.

Ensemble, avec le yiddish comme point de rassemblement virtuel, nous avons lu, écouté, étudié, discuté. Ensemble, nous avons bravé l’éloignement, nous avons maintenu, voire renforcé, des liens d’amitié. Votre présence et votre intérêt nous ont donné la force de continuer.

Nous avons été très heureux de partager ce temps avec vous. À présent que le printemps du confinement touche à sa fin et que l’été commence, le temps est venu, pour certains, de poursuivre leurs activités yiddishistes avec des programmes d’été, pour d’autres, de voguer vers d’autres projets, pour d’autres encore, de s’accorder un repos estival bien mérité !

Bel été à vous et au plaisir de vous revoir, à la rentrée, « en vrai » !  – Blaybt gezunt un shtark un lomir hofn az me zet zikh bald ponem-el-ponem!


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *